De l’importation de vin au marketing digital : touché par la Covid 19, Sébastien Faelens a su rebond

Par Julia Gaulon -5 février 2021

“Je ne voulais pas rester là à galérer.” Voyant les recettes de sa société Invinno s’effondrer avec la crise sanitaire, ce Français de Londres a dû mettre la clef sous la porte au printemps 2020 … Avant de rebondir à l’automne avec le lancement d’une nouvelle entreprise, spécialisée dans le marketing digital, Xplore Digital.

“Deux semaines après le début du lockdown, j’ai contacté un liquidateur.” Sébastien Faelens a agi vite, début 2020, lorsque la situation de sa société Invinno s’est dégradée avec la pandémie. “On importait du vin qu’on revendait à des restaurants londoniens.” Lorsque ceux-ci ont réduit leur activité, les choses se sont compliquées. “En mars, on aurait dû repartir avec 80-90.000 livres de chiffre d’affaires. On n’a pas fait 40.000. Et sûrement moins de 3.000 la dernière semaine.”

Le choix de fermer Invinno s’est alors rapidement imposé au Français. “J’ai décidé de tout arrêter en avril parce que j’étais convaincu que ça allait être compliqué pendant longtemps. C’était trop risqué de rester là à galérer.” Une décision bien sûr difficile. Depuis son arrivée au Royaume-Uni, en 2007, à la fin de ses études, Sébastien Faelens avait toujours travaillé dans le vin. Créée en 2018, sa société Invinno se portait bien. “On envisageait de racheter des boîtes ailleurs dans le pays.”

Reprendre confiance et se réinventer

Évidemment, au début, les choses ont été un peu rudes. “Après une faillite, la confiance en soi est proche de zéro.” Mais Sébastien Faelens n’a pas tardé à envisager la suite. Ce projet de société en marketing digital, il y songeait, en réalité, depuis un moment. A Invinno, il avait cherché à recourir à des agences spécialisées en la matière afin d’augmenter sa visibilité. Mais sans trouver de “solution acceptable”, jugeant les offres chères, peu flexibles et sans “garantie de résultats.”

Pour lui, il y avait donc un besoin sur le marché. De là naît l’idée d’XPlore Digital, société de conseil en marketing digital avec pour ambition notamment de s’adresser à des “entreprises de toutes tailles”, avec des offres de départ globalement accessibles. Pour ce faire, Sébastien Faelens – qui dispose, au tout départ, d’un diplôme en marketing et communication – a dû se “reformer” quelque peu et vite embaucher des “experts métier”.

Bien sûr, le contexte de crise n’est pas évident. “Nombre d’entreprises n’ont plus de budget marketing mais c’est temporaire et, en même temps, la concurrence est plus faible pour nos clients, ce qui leur permet de grossir plus vite.” La société de Sébastien Faelens – qui travaille en lien avec son épouse, ancienne directrice marketing d’une multinationale – a toutefois bien évolué. Partie sans fonds, avec un seul client en octobre, Xplore Digital travaille maintenant pour quelques entreprises en France, au Royaume-Uni, Pays-Bas, pour la division européenne d’une entreprise américaine… Et espère pouvoir grossir ses effectifs de sept à une vingtaine de personnes d’ici la fin de l’année 2021.


Read article here

We understand that modern businesses need flexibility so that we will adapt our resources to your needs. A marketing department is on demand for as little as 1,000 euros a month.

Our services

Ask us anything

Cost effective

Complete knowdledge

Flexible contract

A la carte menu

Talk to an expert